Champ autrement agissons ensemble

Avril 2022

Le règlement, c’est le règlement !

A l’heure où nous remettons notre article le 28 mars, nous souhaitons revenir sur deux délibérations concernant l’utilisation des finances publiques et la manière bien particulière dont les dossiers ont été soumis au vote. Il s’agissait de :
– marché de maîtrise d’oeuvre pour la rénovation de la mairie avec aménagement de la cour,
– marché pour l’entretien de l’éclairage public et des illuminations
Les conseillers doivent donner l’autorisation au maire de signer ces deux marchés qui dépassent le seuil de sa délégation (90 000 €) accordé par le conseil municipal en début de mandat.
Lors du conseil du 7 mars 2022, nous avons fait retirer ces deux points car ces décisions relèvent d’un avis préalable de la Commission d’Appel d’Offre.
En effet le R.I. prévoit : «le maire s’engage également à consulter pour avis la commission d’appel d’offres pour tout marché dont le montant dépasse sa délégation de signature».
Lors du conseil municipal du 21 mars, convoqué en urgence, le maire soumet à nouveau ces deux délibérations, précisant qu’il a entre-temps respecté le règlement en organisant la CAO. Mais les membres de l’opposition (1 titulaire, 1 suppléant) n’ont pas reçu la convocation envoyée par mail au seul titulaire alors même que le règlement intérieur prévoit aussi l’envoi au suppléant. Nous n’avons donc pas pu nous rendre à cette commission dont nous ignorons la date ! Pourtant nous l’attendions avec impatience et curiosité notamment concernant le réaménagement de la mairie puisque nous n’avons aucun dossier de présentation.
Nous n’avons donc PAS PRIS PART AU VOTE pour non-respect du règlement intérieur. Qui pourrait bien vouloir où pouvoir voter une délégation dans de telles conditions ?
Nous dénonçons une fois encore les relations de la majorité avec les élus de Champ Autrement qui relèvent plus d’un monologue directif et une volonté d’opacité dans la présentation des projets.
Le Maire avait insisté en conseil métropolitain sur l’importance de la participation et de la consultation qui disait-il enrichissent les débats. Nous sommes impatients de le voir passer aux actes!

Vos élus : F. DEUTSCH, JM. GRENIER, N. MOLLARD, M. RIOU

Janvier 2022

Infractions et incivilités

Lors du conseil municipal d’octobre notre question sur les infractions routières récurrentes (excès de vitesse notamment) a déclenché la colère du maire qui a déclaré « je ne peux pas laisser dire que la mairie ne fait rien pour les dangers de la route ». Son adjoint à la sécurité nous a alors listé toutes les actions entreprises par la mairie y compris la verbalisation des contrevenants. Dont acte ! Ce qui est intéressant en revanche, c’est sa déclaration pour conclure ce point qui n’a pas échappé non plus à la correspondante du Dauphiné Libéré qui cite ses propos dans le DL du 6 octobre 2021 « les incivilités n’incombent pas à la commune ».

Curieuse déclaration de notre maire qui mérite notre attention car il nous semble que le rôle du maire est central pour que l’ordre règne dans sa commune.

A la différence des infractions qui contreviennent à la loi, les incivilités relèvent davantage du comportement qui ne respecte pas les règles du bien vivre ensemble et le respect d’autrui. En la matière le maire dispose aussi de pouvoirs de police qui ont été renforcés par la loi du 27 décembre 2019 pour l’engagement dans la vie locale et la proximité de l’action publique.

Ainsi il a un pouvoir de police en matière de sécurité publique (stationnement des véhicules, circulation…), de tranquillité publique (bruits de voisinage…), de salubrité publique (lutte contre les dépôts sauvages d’ordures, lutte contre le bruit …), d’urbanisme, d’élagage des arbres et haies, de sécurité des établissements recevant du public, de sécurité des activités sportives, … On le voit son champ d’action est vaste.

Pour agir il peut émettre des arrêtés de portée générale ou individuels (injonction à faire cesser un trouble). Vous l’aurez compris, pour faire cesser un trouble à l’ordre public le maire à l’obligation d’agir.

Notre maire a dû se fourvoyer dans sa déclaration d’autant que dans son programme il annonçait vouloir lutter contre les incivilités.

Les élus de Champ Autrement, Fabrice DEUTSCH, Jean-Marc GRENIER, Nadège MOLLARD, Muriel RIOU

Décembre 2021

Un feu d’artifice pour tous !

« Avec vous, construisons demain » innove en matière de festivités pour ses concitoyens. D’un côté une petite partie de la population invitée à un feu d’artifice, de l’autre des habitants qui pour les plus chanceux ont le droit de regarder mais de loin.
C’est la 2ème fois que la fête d’Halloween avec feu d’artifice est organisée sans publicité, la 1ère fois en 2019 et ce n’était pas à cause de la Covid.
La fête d’Halloween organisée au village est une belle initiative que nous approuvons pleinement. En revanche, nous trouvons injuste que le feu d’artifice clôturant la soirée soit réservé à une partie de la population, alors même qu’il est payé par tous.

Nous pensons que l’argent consacré au feu d’artifice d’Halloween aurait pu servir à couvrir les dépenses nécessaires pour assurer la sécurité des Chenillards pour le feu d’artifice du 15 août. Pour notre commune un seul beau feu d’artifice nous parait suffisant.
Un feu d’artifice représente un coût important pour une commune, c’est aussi un événement festif généralement très apprécié par les habitants. C’est pourquoi privilégier une partie de la population au détriment du plus grand nombre constitue pour nous un mauvais choix.

Par cette décision, nous constatons que le Maire crée un clivage au sein de la population, préjudiciable à l’esprit d’appartenance à notre commune.
Pour Champ Autrement un feu d’artifice est un événement populaire, artistique et magique qui doit être offert à tous !

Fabrice DEUTSCH, conseiller municipal de l’opposition Champ Autrement.

Octobre 2021

Coup d’œil dans le rétro !

Un des premiers motifs à l’abstention lors des élections départementales et régionales était de manifester son mécontentement à l’égard des politiques selon un sondage France Info du 27 juin 2021.
A Champ, le taux d’abstention a dépassé 70%. En 2020, pour les élections municipales le taux d’abstention était de 53,67% et la liste de la majorité avait été élue par 30,08 % des inscrits. Difficile de revendiquer après cela de représenter la majorité des Chenillards.

Si la fonction est légitimée par la voix des urnes, la représentativité des citoyens peut se discuter. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a comme un malaise démocratique qui s’exprime tant pour les élections régionales et départementales que municipales.
Mettre ce désintérêt sur la crainte de la Covid est tentant, tant de problèmes lui sont actuellement attribués. L’explication plus vraisemblable comme l’explique le sondage est que nos élus, de tous bords politiques, ont perdu la confiance de la population. Trop d’affaires et d’affairismes et de parole non tenue.
A Champ, la majorité vous avait promis la participation citoyenne, l’organisation de rencontres de proximité pour permettre de construire ensemble le Champ sur Drac de demain. La participation citoyenne est réduite à la cooptation d’anciens élus et de proches, les rencontres de proximité inexistantes. L’absence d’échanges avec les personnes concernées par une décision prise au nom de l’intérêt général conduit à une manifestation pacifique où les premiers interlocuteurs face aux manifestants sont la police municipale et la gendarmerie (Cf suppression arrêts bus scolaire).
Tout cela ne fait pas envie…

Nous sommes convaincus à Champ Autrement que tant que nos représentants élus resteront à distance de leurs concitoyens, distillant une information tronquée et décidant à leur place dans le soi-disant intérêt général, les électeurs continueront à bouder les urnes.

Rendez-vous aux prochaines élections pour confirmer ou infirmer ce que nous avons vu dans le rétroviseur.

Fabrice DEUTSCH, Jean-Marc GRENIER, Nadège MOLLARD et Muriel RIOU
Pour l’équipe « Champ autrement agissons ensemble »

Septembre 2021

Y a plus de joie…

Après la fête de la musique et les 100 ans de Navarre annulés, le traditionnel feu d’artifice du 15 août a été lui aussi annulé, du moins si on se réfère au Dauphiné Libéré du 27 juillet car la mairie ne l’avait pas annoncé, notamment dans l’agenda du dernier Confluences d’avril. Elle n’avait donc pas besoin de l’annuler! Il était toutefois budgété. Notons aussi qu’en Isère certains maires ont maintenu leur feu d’artifice du 15 août (Mont de Lans, Saint Pierre de Chartreuse, Corps).

En revanche, la 48ème foire de la chèvre a fait l’objet d’une annulation en bonne et due forme et d’une information par mail à l’ensemble des élus.
Le forum des associations est, lui, au jour où nous transmettons notre article, maintenu, pourtant organisé en intérieur.
On a un peu de mal à suivre la logique des décisions prises…

Pas de festivités, pas de regroupement de personnes, c’est bon pour la santé des Chenillards et aussi par ricochet pour la santé des finances de notre commune, pas moins de 25 000 euros d’économie.
Bon, ce n’est pas avec ça que la majorité pourra financer sa nouvelle salle des fêtes dont l’annonce a été faite par F. Dietrich. Vous n’êtes pas au courant ? Ne cherchez pas dans son programme électoral elle n’y est pas !
Champ Autrement attend le plan pluriannuel annoncé pour bientôt, pour la trouver… peut-être !

Question priorités du moment on a quelques doutes et quelques questions à poser…


Jean-Marc GRENIER, conseiller municipal de l’opposition Champ Autrement.

Juin 2021

Exercice du droit d’expression

Eh oui, Champ Autrement est sur la page Facebook de la commune! Il a tout de même fallu avoir recours au Préfet, puisque notre maire nous refusait l’accès aux moyens de communication numériques. Pourtant, le droit d’expression des élus n’appartient pas seulement à la majorité et il est clairement régit par l’article L 2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales. Nous avons obtenu trois parutions par an sur ces médias. Notre expression paraitra donc en même temps sur le site Internet de la commune et sur sa Page Facebook. C’est important que nous puissions être aussi présents sur ces réseaux sociaux qui représentent des vecteurs importants de la circulation de l’information.

Nous utilisons régulièrement un autre droit prévu au Code Général des Collectivités Territoriales, celui des questions orales en séance du conseil municipal, droit ouvert à tous les conseillers municipaux. Ces questions peuvent porter non seulement sur les affaires inscrites à l’ordre du jour de la séance, mais également de manière plus générale sur tous les objets ayant trait aux affaires de la commune, y compris ceux qui ne sont pas inscrits à l’ordre du jour.
N’hésitez pas à nous alimenter sur les sujets qui vous préoccupent, nous porterons, dans le plus strict anonymat, votre problématique lors des questions orales du conseil.
Vous avez également pu découvrir notre journal Champ Autrement LE MAG dans vos boîtes aux lettres, nous prévoyons 4 parutions par an. Dans ce journal, nous souhaitons vous apporter un autre regard sur les actions et les décisions de la majorité. Il nous paraît aussi important de vous expliquer notre positionnement lors de certains votes.


Muriel Riou, conseillère municipale de l’opposition Champ Autrement.

Avril 2021

Budget 2021, une présentation sans surprise et sans explication !

La majorité a présenté son budget réalisé en 2020 et son budget 2021 lors du conseil municipal de mars, nous avons voté contre. Sur le budget 2020 nous aurions souhaité disposer du bilan de 9 mois de crise sanitaire. En effet, le fonctionnement de certains services a été modifié, le transport scolaire supprimé, des frais engagés, mais la ligne des dépenses imprévues est à zéro ? Nous avons demandé à connaître notre capacité d’autofinancement car elle détermine notre capacité à investir : on doit nous la donner…

Pour le budget 2021, on note que les dépenses réelles sont supérieures aux recettes réelles, donc le budget est déficitaire. Les comptes sont positifs uniquement grâce aux reports des années antérieures et à l’emprunt en partie non utilisé qui impacte le budget pour 129 000 € de remboursement de capital et 25 000 € de charges financières. Nous regrettons le manque de cadrage et l’absence d’un plan pluriannuel d’investissement. Notre maire nous apprend que nous en aurons un l’année prochaine. Tout arrive à qui sait attendre.

Quelques interrogations encore :
En fonctionnement, le poste énergie/électricité est en hausse significative alors que des mesures correctives ont été prises (l’éclairage Led se généralise). Nous constatons une envolée du poste entretien des espaces verts. Les charges de personnel qui ont augmenté ces dernières années…
En investissement, il est prévu pour les services techniques 162 900 € de frais d’études : pour quels projets ? La commune prévoit 295 000 € d’achat de terrains : pour quels projets ? Dans le poste entretien/travaux, le budget des bâtiments scolaires passe de 20 000 € à 210 000 € : pour quels projets ?
Nous aurions aimé savoir comment la commune compte mettre à profit le plan de relance de l’Etat lié à la crise sanitaire. La réponse est “pour l’instant on ne sait pas, il faut étudier ce qui est possible!”.

Aussi, en l’absence d’informations partagées et convaincantes, nous avons voté contre ces budgets dont on déplore encore pour celui de 2021 le manque d’ambition pour notre commune.

Fabrice DEUTSCH, Jean-Marc GRENIER, Nadège MOLLARD et Muriel RIOU
Pour l’équipe « Champ autrement agissons ensemble »