SÉCHERESSE // Alerte & Alerte renforcée

Le 15 septembre 2020, le Préfet de l’Isère a placé le département de l’Isère en situation de Vigilance, d’Alerte et d’Alerte renforcée sécheresse jusqu’au 30 novembre 2020, suite à la consultation des membres du Comité Départemental de l’Eau du 11 septembre 2020. Le niveau des cours d’eau et des nappes ont dépassé les seuils d’alerte. 

La commune de Champ-sur-Drac passe ainsi en situation d’Alerte et d’Alerte renforcée.

Les pluies de l’automne ont permis de recharger partiellement les nappes phréatiques mais l’absence de pluie au cours du mois de mars, d’avril puis fin mai ont induit des difficultés sur des ressources déjà fragilisées par plusieurs années de sécheresses successives. Depuis juin, il y a eu seulement quelques orages ne suffisant pas à une amélioration de la situation. La situation des nappes et des cours d’eau s’est effondrée en août à cause de la canicule, du vent et la quasi-absence de pluies. La sécheresse sur notre département est importante, ce sont les efforts de chacun qui permettront de ne pas l’aggraver par nos prélèvements.

LES RESTRICTIONS :

Il est rappelé que quel que soit le secteur et la situation de gestion, les prélèvements en eau superficielle sont interdits lorsque le débit du cours est inférieur au dixième de son débit moyen inter-annuel.

En alerte renforcée, des mesures de restrictions sont imposées :

Pour tous :

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de lance « haute pression » ou recyclage de l’eau ;
  • Interdiction de laver les réservoirs pour l’Eau Potable ;
  • Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m3 à usage privé ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, et espaces sportifs,
  • Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9H00 à 20H00 (sauf dispositions spécifiques irrigation) ;
  • Interdiction d’alimenter les plans d’eau ;
  • Interdiction de vidanger les plans d’eau
  • Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques ;
  • Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement,
  • Interdiction de contrôler les points d’eau incendie.

Pour les communes :

  • Interdiction de laver les voiries;
  • Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

Pour l’agriculture :

  • Baisse de 30 % des prélèvements agricoles autorisés _pour l’irrigation.
  • Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9H00 à 20H00.

Pour l’industrie :

  • Respect du niveau 2 du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :

  • Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.

>>> Pour consulter l’arrêté préfectoral, cliquez ici ! 


Hélène MAUBOUSSIN